Biennale d’Art Contemporain de Lyon 2011

La XIe Biennale d’art contemporain de Lyon a lieu du 15 septembre au 31 décembre 2011 et a pour titre « Une terrible beauté est née » Conçue par la commissaire argentine Victoria Noorthoorn, elle rassemble 78 artistes du monde entier, venus principalement d’Europe, d’Afrique et d’Amérique latine, dont les œuvres sont exposées sur 13 000 m² dans quatre lieux : La Sucrière, la Fondation Bullukian, le Musée d’art contemporain de Lyon et l’Usine T.A.S.E. La Biennale de Lyon est accompagnée de deux plateformes, Veduta et Résonance (plus de 100 institutions publiques), galeries privées qui entrent véritablement en résonance avec la biennale et organisent  spectacles, expos, concerts et débats.

Depuis 2003 la Sucrière est véritablement le cœur du réacteur de la biennale, il s’agit d’une ancienne usine de sucre, utilisée comme entrepôt jusque dans les années 1990, et aujourd’hui transformée en lieu d’exposition. Parmi les autres sites le Musée d’art contemporain de Lyon et deux sites mineurs, la Fondation Bullukian place Bellecour et les anciennes usines T.A.S.E à Vaulx-en-Velin qui selon nous peuvent être évités. J’estime que nous avons droit à un bon cru 2011, tant par la qualité des artistes représentés que par l’organisation, la lecture de la biennale est simple, surtout sur le parcours du Musée d’art contemporain. La commissaire a été touchée par la perplexité à la lecture du poème de Butler Yeats qui face à son propre présent, écrit le poème Pâques en 1916 dont le célèbre vers « Une terrible beauté est née ».

Veduta a pour objectif  que l’art aille vers la rue, il n’en fallait pas plus pour que j’esquive temporairement les sites de Veduta pour aller véritablement à la rencontre de l’art de la rue. Le Street Art lyonnais  extraordinairement dynamique et impressionnant en particulier Popek qui avec son groupe mériteraient largement de ce voir confier un grand mur blanc à l’intérieur de la Sucrière ou au MOCA. Le Street art est en plein essor,  quand verrons-nous un galeriste audacieux prêt à défendre cet artiste ?

DocksArtFair créé en 2007 par les galeristes lyonnais Olivier et Patricia Houg, est certainement l’une des seules foire internationale d’art contemporain se tenant de façon bi-annuelle. Très attachée par ses dates et ses lieux avec la Biennale d’Art Contemporain de Lyon, elle se déroule toujours pendant la semaine inaugurale de la biennale. Environ 40 galeries internationales annoncées. Les stands, tous de même superficie (30m2) présentent chacun une exposition monographique.  Julien Berthier est le récipiendaire du prix Mont Blanc lors de cette édition.