Biennale d’art contemporain de Lyon 2015

La XIIIe Biennale d’art contemporain de Lyon a lieu du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016 et a pour titre « La vie moderne ». Conçue par le commissaire Ralph Rugoff, la biennale rassemble des artistes issus de 28 pays, dont les œuvres sont exposées essentiellement à La Sucrière, au Musée d’art contemporain de Lyon, au Musée des Confluences.

Thierry Raspail directeur du MAC Lyon depuis sa création en 1984 « Pour 2015 et jusqu’en 2019, j’ai choisi de cheminer avec « moderne », substantif et qualificatif. Moderne n’est pas modernisme et n’est pas non plus modernité, mais il (ou elle) peut les contenir, les happer ou les exprimer. Et nous savons parfaitement et ce depuis longtemps, depuis Rimbaud au moins, qu’ « il faut être absolument moderne ».

Aujourd’hui, tout est désormais moderne : le néo-modernisme qui sévit dans les arts visuels comme le vintage qui charme le design ou encore le « ré-enactment » qui fait de l’histoire un subjectif présent. On a écrit l’anthropologie des Modernes au pluriel (Bruno Latour), dès lors il nous reste le singulier. »

Voici quelques artistes exposés qui ont retenu notre attention : Nina Beier avec Perruque de cheveux humains et coco fesses, Michel Blazy avec Pull over time (chaussures et appareil électroniques végétalisés), Céleste Boursier-Mougenot (représentant nationale à la biennale de Venise 2015)  pour le concept de la batterie et des noyaux de cerise qui viennent frapper les peaux tendues de l’instrument.

Finalement notre coup de cœur pour nightlife de Cyprien Gaillard, qui prend pour point de départ le Penseur de Rodin, endommagé lors d’un attentat en 1970 à Cleveland, puis s’arrête à Los Angeles et Berlin avant de retourner à Cleveland pour finir sur le seul des quatre chênes encore vivants qui furent offerts à Jesse Owens pour chacune de ses quatre médailles d’or aux Jeux Olympiques de Berlin en 1936.