Une Impressionnante FIAC 2011

La Fiac 2011, 168 exposants, représentant 21 pays, répartis dans la nef du Grand Palais et dans les nouveaux espaces: les galeries supérieures sud-est, sud et sud-ouest. Le Grand Palais unique site, il abrite cette année l’ensemble des galeries (art moderne, art contemporain mais aussi en tendances émergentes). La Fiac appuie son engagement et renforce la visibilité des galeries de mobilier d’architecte du XXe siècle et de design contemporain. L’événement principal de cette collaboration est un « parcours design » à l’occasion de la nocturne des galeries parisiennes où près de 100 galeries participent.

Le jeune artiste multidisciplinaire géorgien de grands talents Andro Wekua investit seul l’incontournable stand de la galerie Glastone, il avait déjà fait l’objet d’une exposition au Magasin CNAC de Grenoble en 2008. La galerie Perrotin se donnait des airs de Monumenta à Bâle, superbe. J’ai vu un Marcel Duchamp en vente… sachant que la quasi totalité de l’œuvre est maintenant dans des institutions muséale ou Fondation, des endroits d’où elles ne sortiront jamais, il est donc très étonnant de voir une œuvre sur le marché, Cupid qui venant avec son carton d’invitation de 1943 (272 000€), une aubaine. La galerie Applicat-Prazan avait un très beau tableau de Jean-Paul Riopelle « Brumaire » 1953 89cm x 116cm qui fut exposé à la Galerie Pierre Matisse en 1954  (env. 750000€). Impressionnante œuvre que celle de  Florian Pugnaire « Shadow Boxing » une tôle se contracte avec force subissant différentes tensions.

La FIAC présente aussi pour la sixième année consécutive un programme d’œuvres extérieures au cœur du Jardin des Tuileries et depuis cette année aussi au Jardin des Plantes du Muséum national d’histoire naturelle. Depuis le départ de Martin Bethenod nommé administrateur délégué chargé de la direction du Palazzo Grassi et de la Pointe de la Douane à Venise. Jennifer Flay assume avec brio, elle devient l’unique directrice de la Fiac. Voir aussi FIAC 2009 et la  FIAC 2010