Marrakech Art Fair

Détour par Marrakech pour visiter la deuxième édition de la foire d’art moderne et contemporain Marrakech Art Fair au Palace Es Saadi du 30 septembre au 3 octobre 2011. Pour sa deuxième édition, la foire donne une plus grande place à l’art contemporain du continent africain et du Moyen-Orient face aux scènes occidentales, la foire a accueilli cette année la Turquie comme invitée exceptionnelle.

J’aime et trouve toujours étonnant de revoir des œuvres qui avaient été en vente à Paris, Bâle ou ailleurs, c’était le cas pour « Hommage à Renoir » qui cette fois était en vente par la galerie Marcel Strouk. Véritable fan de la photographe américaine Cindy Sherman, deux autoportraits grand format étaient en vente par la galerie new-yorkaise Métro Pictures. Nous avons aussi beaucoup aimé deux œuvres en papier mâchés de Irfan Onurmen représenté par PIArtworks d’Istanbul.

Parmi les participants, de nombreuses galeries étrangère notamment Jérôme de Noirmont (Paris), Edwynn Houk (New York), Aidan (Moscou), Hotice Gallery (Milan), Art Space (Dubai) ou encore Le Violon Bleu (Tunis). Une série de conférences et tables rondes ainsi qu’un parcours culturel ont été proposés aux visiteurs avec des expositions organisées dans des lieux emblématiques de la ville. Le lobby du Sofitel accueillait une belle exposition de photos de mode « Fashion Stills, si la mode m’était contée ».

Nous avons eu le plaisir de séjourner au luxueux Hôtel & Ryads Naoura Barrière de Marrakech, membre du prestigieux « The leading small Hotel of the World ». Un lieu qui rime avec évasion, plaisir et raffinement, serti dans ses hauts murs de pierre ocre, l’hôtel abrite le restaurant Fouquet’s de Marrakech. Un spa de 1 200 m2 baigné de blanc cassé ou nacré soutenu par d’imposantes colonnades. De longs bassins, une grande verrière où il fait bon se reposer. Les chambres spacieuses bénéficient toutes d’une vue piscine.

Le Jardin Majorelle est le jardin botanique touristique de Marrakech du peintre français Jacques Majorelle. En 1919, il s’installe à Marrakech pour poursuivre sa carrière d’artiste peintre, où il acquiert un terrain qui allait devenir le jardin Majorelle. Dès 1947 il ouvre les portes de son jardin au public. Ce jardin comprend une surabondance de formes et d’essences végétales représentant les cinq continents, qui font de Jacques Majorelle l’un des collectionneurs de plantes le plus important de son époque. A la suite d’un accident de voiture, il rentre en France, où il meurt en 1962. En 1980 Pierre Bergé et Yves Saint Laurent rachètent le jardin, le restaurent et le réouvrent au publique. Au cœur du tumulte de la vie urbaine de Marrakech, le jardin offre sa fraîcheur et sa tranquillité aux visiteurs. Chaque année en juin Yves Saint-Laurent avait pris pour habitude de venir y dessiner ces futurs collections. Avec Pierre Bergé ils habitaient la Villa Oasis, une somptueuse villa attenante au Jardin. Décédé le 1er juin 2008, Yves St Laurent y a fait déposer ses cendres.

Aussi au Café Kechmara, 3 rue de la liberté Thomas Saliot un peintre du concret à la diversité, il choisit des sujets modernes, des ambiances, des scènes de rue, c’est très beau. ci dessous une œuvre de Thomas Saliot.