Saint-Martin, Anguilla et Saint-Barthélemy

Saint-Martin

L’île est partagée en deux, un coté français et l’autre hollandais. Mais autant dire que le côté hollandais est dominé par la présence massive de touristes américains. Le billet vert est roi, il s’affiche même dans des boutiques du côté français… L’arnaque du siècle est d’arriver avec des euros en poche, bien qu’ayant cours légal, la plupart des commerçants pratiquent la règle du 1€=1$ sachant qu’au moment d’écrire ces lignes le taux officiel est de 1€=1.42$… La partie française possède beaucoup de plages, certaines face à l’est avec les eaux agitées de l’Atlantique, les autres baignées par les eaux calmes de la mer des Caraïbes. Nous étions au Domaine de Lonvilliers

Anguilla

Une île qui doit son nom à sa forme allongée. L’altitude ne dépasse pas 65 m, bref un long ruban de sable. Il s’agit d’un territoire britannique d’outre-mer. La conduite à gauche et billet vert sont de rigueur. Pour conduire sur l’île un permis de conduire temporaire est nécessaire, il a une durée de validité de 3 mois au coût de 20$. Le gros coup de cœur est pour l’hôtel le Viceroy, véritable temple du luxe et du raffinement. Vous l’aviez rêvé, ils l’ont fait. Le must pour toute personne qui foule le sol de cette ile est d’aller voir le Viceroy. Cet hôtel aura une place de choix dans le classement 2012 des meilleurs hôtel au monde.

Saint-Barthélemy

L’ile jet-set de la chaine des caraïbes où flotte une atmosphère unique. Le tourisme de masse n’a aucune prise ici, un petit port bordé de boutiques de luxe qui ne peut même pas accueillir les plus gros yachts obligés de rester en retrait. La seule piste d’atterrissage, dont la vocation est d’accueillir des petits appareils bi-moteurs et jets privé. Les plages sont plus magnifiques les unes que les autres avec une préférence pour l’Anse des gouverneurs.

Pour la soirée, l’incontournable c’est le Ti St Barth, d’une part la cuisine est vraiment délicieuse et le plus surprenant est l’ambiance qui est telle que les gens dansent sur les tables avec une musique endiablée. Il appartient à Carole Gruson, véritable icône et reine de la nuit de Saint-Barthélemy. Pour une soirée parfaite, un apéro au bar de l’Eden Rock, repas au Ti St Barth et fin de soirée au Yacht club. La musique qui accompagne le film est issue du CD vendu au TI St-Barth. 

à ne pas manquer les Carole’s Places