Amsterdam…Couché de soleil à Montmajour

En novembre dernier, moins de 45 minutes après avoir appris l’attribution officielle à Vincent Van Gogh du tableau couché de soleil à Montmajour, j’avais les deux billets d’avion en poche et trouvé l’endroit pour finir cette belle deuxième partie de 2013. Non pas que Van Gogh soit un inconnu pour moi, mais je ne maîtrisais pas très bien le sujet. Après beaucoup de documentation et armé de connaissances nouvelles nous nous sommes lancés à l’assaut d’Amsterdam et du Musée Van Gogh, un personnage que je trouve éminemment singulier par son parcours, son œuvre et aussi sa façon d’être.

D’étudiant en théologie à leader syndical ou plutôt animateur social dans les mines, son œuvre avant et après Paris, l’influence de Delacroix très visibles sur une grande partie de sa période parisienne, les prémisses du fauvisme avec des distorsions chromatique importantes, des touches très asiatique dans des compositions notamment l’amandier en fleur. Ses autoportraits vraiment modernes pour l’époque flirtant avec le pointillisme, il utilisait aussi souvent de très léger pointillé de couleur bleu pour créer un canal de perspective, enfin bref une foule de détails, que j’ai maintenant l’expérience pour identifier. J’ai tout aimé, un temps fort culturel pour ce début d’année.

William Klein une légende de la photographie, en exposition au FOAM j’ai eu l’occasion de rencontrer Klein l’an dernier à la galerie Réverbère 2 de Lyon. Mon ressenti n’était pas très bien et je n’avais pas grand chose à lui dire. Mais là j’étais heureux de revoir ses images. Une belle rétrospective, parfois il s’agit de peu de choses pour percevoir de façon différente une exposition.

Rembrandt Rien de vraiment original sinon certains plans américains (de la tête aux hanches) et bien sur ses autoportraits. La maison de Rembrandt, peu de chose à voir de l’artiste, c’est dans une galerie marchande que nous avons vu une expo de reproductions.

Hôtel Droog, de l’art, de la mode, du design et une seule et unique chambre d’hôtel… J’en rêvais depuis 3 ans.

Amsterdam et le Red district. Moi qui n’a pas fumé une cigarette depuis mai 2013, je n’allais pas entrer dans un coffee shop enfumé, juste pour voir en touriste et pour voir quoi ? Des gens qui mettent leur cerveau au congélateur, ça ne me fait pas rêver ! La vie est trop belle et courte pour pratiquer ce genre d’anesthésies partielles. Keep a clean life and stay off that shit ! Ma curiosité se portait au levée du jour de marcher le long des canaux pour admirer les maisons et l’architecture des quartiers  du centre, à l’écart de l’agitation des rues commerçantes. Du bonheur simple, sain, calme et la seule fumée que j’inhale c’est celle d’un cappuccino bien chaud.